Archives de catégorie : Visite virtuelle Marseille

Le déplacement dans la visite virtuelle interactive à 360°

Modes de navigation :

L’aspect fondamental des visites virtuelles est bien souvent d’être interactives. C’est souvent là tout leur intérêt. Voici les principaux modes de navigations qui peuvent être utilisés dans des visites basées sur des vues à 360° (que ce soit des photographies ou des images virtuelles). Je ne décris pas ici les modes de navigation pour d’autres types de visites car ils sont trop divers et souvent uniques à une visite (ce qui peut être déstabilisant pour les utilisateurs). Il faut cependant noter que ces modes de navigation sont très courants et peuvent apparaître dans tout type de visite.
Il ne faut pas non plus oublier que les visites virtuelles ne sont pas toutes interactives. Dans le cas de vidéos, comme c’est souvent utilisé pour diffuser des travaux en 3D, ces fonctionnalités ne sont évidemment pas présentes.

Déplacement dans une visite virtuelle

  • Pour que l’utilisateur puisse se déplacer dans la visite, différentes fonctionnalités sont possibles :
  • navigation avec la souris : ce périphérique est le plus souvent utilisé et il est généralement assez intuitif. La souris permet de déplacer le champ de vision dans toutes les directions mais aussi de zoomer.
  • navigation avec des boutons présents dans l’interface de la visite. Ils ont l’avantage de montrer explicitement que la vue est interactive, ce qui peut se révéler utile pour les utilisateurs débutants. Ils peuvent également être intéressants car cela permet de contrôler aisément l’action, alors qu’avec la souris les mouvements sont parfois plus brusques. C’est donc plus facile à prendre en main au début, mais la navigation peut sembler trop longue à un habitué.
  • navigation avec les touches directionnelles du clavier : certaines visites permettent le déplacement avec les touches directionnelles du clavier. Cela rappelle l’utilisation des jeux vidéos.
  • rotation automatique : de nombreuses visites ont un système d’auto-rotation : au lancement de la visite, ou après un moment d’inactivité, la vue tourne lentement sur elle-même. C’est également un bon moyen de faire comprendre l’aspect interactif de l’image, ou au moins son large champ de vision, à des utilisateurs non habitués.
  • système tactile : la navigation peut également être effectuée de manière tactile lors d’une visualisation avec des écrans d’ordinateurs ou des supports mobiles tactiles.

Ergonomie

Outre des modes de navigation simples et adaptés, il est important que certains critères d’ergonomie soient respectés dans la visite virtuelle. L’ergonomie passe souvent par la présence et l’utilisation aisée de certaines fonctionnalités qui rendent la visite beaucoup plus facile et agréable.
Voici quelques fonctionnalités qui peuvent avoir un véritable impact sur l’expérience du visiteur :
Plan : un plan de la visite permet au visiteur de facilement se repérer dans l’espace virtuel auquel il a accès. Il peut ainsi voir très rapidement l’organisation spatiale des lieux, le nombre de vues possibles (dans le cas d’une visite sous la forme d’un ensemble de points de vue), la taille de l’espace, etc.

Une autre solution envisageable est d’utiliser un plan de la visite, mais sous la forme d’un plan de site web, d’une arborescence.
Hotspots : l’utilisation de point chaud (hotspots) permet au visiteur de changer de vue ou d’accéder à de l’information (contenu textuel, vidéo, sonore, images, etc.) sans avoir à sortir de la visite.